Alain Bublex
Nocturne
16.05.2008 — 20.06.2008

Télécharger le communiqué de presse

« Pour moi, la photographie, avant d’être une image, est une pratique. L’image n’en est qu’une conséquence presque résiduelle. Le motif est chimérique. La pratique devient le but légitime du travail. » (Alain Bublex)

Alors qu’il travaillait sur un projet d’appareils photographiques, Alain Bublex réalise qu’au lieu de dessiner les objets, il se concentrait en réalité sur leur usage. L’aboutissement de cette réflexion a donné lieu à un schéma (The Camera as Projected, 1998) décrivant un appareil photo ne prenant pas de photos.

Un objet apparemment absurde, mais qui, pourtant, fait écho à l’une des caractéristiques essentielles de la pratique de la photographie de l’artiste :
« un appareil à voir le monde, un objet paradoxal qui permet de capter sur un écran une image du site de la prise de vue sans pouvoir en conserver la trace ».

En 2002, en co-production avec le Artsonje Center de Séoul, à l’occasion de l’exposition « Less Ordinary », Alain Bublex tente de poursuivre cette étude avec le grand groupe industriel du secteur, Samsung Technwin. Il réalise les plans de cette machine à « prendre conscience du monde » et en produit une maquette (le mok up). L’idée n’était pas alors de parvenir à une éventuelle commercialisation, mais plutôt d’entraîner un industriel dans l’étude d’un objet qui ne servait apparemment à rien.
Rêvant d’« une entreprise qui pourrait enfin fabriquer un objet qui produise du sens mais aucun service », Alain Bublex reprend les codes d’un « show room » en présentant l’Awarness Box sur un socle high-tech et dans des caissons lumineux….Mais en privilégiant comme à son habitude un mode de présentation poétique plutôt que strictement commercial, plongeant le Project Room dans une atmosphère de pénombre et de mélancolie.

33 & 36, rue de Seine
75006 Paris – FR
T.+33(0)1 46 34 61 07
F.+33(0)1 43 25 18 80
www.galerie-vallois.com
48.856079 2.3367323