Alain Bublex
Contre-allées
03.11.2017 — 23.12.2017

Télécharger le communiqué de presse

33 rue de Seine

Une proposition d’Alain Bublex avec Richard Baquié, Julien Berthier, Julien Bismuth, Alain Bublex, David Hockney, Taro Izumi, Jean-Yves Jouannais, Martin Kersels, Ed Kienholz,
Jarbas Lopes, Robert Rauschenberg, Lázaro Saavedra, Pierre Seinturier, Ettore Sottsass, Peter Stämpfli, Keith Tyson et Jacques Villeglé.

Contre-allées, c’est le titre d’une série de nouvelles oeuvres réalisées à partir de photographies prises par Alain Bublex l’hiver dernier à Hong-Kong. Elles viennent compléter l’ensemble du Plan Voisin de Paris entamé en 2002 dans lequel se trouvent détournées les enseignes commerciales marquantes qui occupent les rues de la capitale.

Les Contre-allées du Plan Voisin de Paris sont donc des photographies retouchées numériquement, de dimensions volontairement modestes, des voies étroites qui passent aux pieds et à l’arrière des immeubles. On y trouve les entrées du personnel, les aires de livraison, et les services, les petits commerces qui permettent aux enseignes, aux grandes entreprises, de fonctionner. Elles sont « un arrière-plan du Plan » en somme.
Comme les photographies de Plan Voisin, les images des Contre-allées sont sombres et humides, tout juste les rues plus étroites sont-elles encombrées de piétons plutôt que d’automobiles.

Plus généralement, une contre-allée est une voie parallèle à une voie principale. Quand sur la grande chaussée on file vite, sur la contre-allée on avance plus lentement, et on peut s’arrêter. Parfois même aller en sens inverse.
C’est l’endroit des arrêts et des demi-tours. L’exposition réunit donc un ensemble d’oeuvres qui, dans le travail de leurs auteurs, pourraient correspondre à cette définition. Des oeuvres qui accompagnent un travail, qui avancent en parallèle, sans forcément aller au même endroit. Si on peut dire cela d’un travail, qu’il « va quelque part ». Disons alors qu’il s’agit d’oeuvres qui produisent un autre rythme, une autre atmosphère, différente et cohérente.

Enfin, Alain Bublex a eu l’idée de présenter cet ensemble mêlant ses propres travaux à d’autres oeuvres de medium variés (vidéos, sculptures, peintures, dessins, etc. ) au sein d’une installation in situ proposant une déformation des murs de la galerie.
Une augmentation, en sorte, qui accentue le caractère de labyrinthe de l’espace du 33 rue de Seine.

33 & 36, rue de Seine
75006 Paris – FR
T.+33(0)1 46 34 61 07
F.+33(0)1 43 25 18 80
www.galerie-vallois.com
48.856079 2.3367323