Massimo Furlan

Né en 1965 à Lausanne (Suisse)
Vit et travaille à Lausanne (Suisse)
Télécharger Biographie

Expositions/Performances (sélection)

2017

Une forme olympique, commissaire : Jean-Marc Huitorel, Espace d'Art Contemporain Jouy-en-Josas, France

2016

No walk, no work, CACY, Yverdon les Bains, Suisse
Une forme olympique, commissaire : Jean-Marc Huitorel, Campus HEC, Paris, France
Mi-temps, Cité du Design, Saint-Etienne, France
Footorama, Maison Folie Wazemmes, Lille, France
Slow, Festival Reims Scène d’Europe, Reims, France ; Théâtre Vidy, Lausanne, Suisse
Tree of Codes (Opéra), Opéra de Cologne, Cologne, Allemagne

2015

PerformanceProcess, Focus Massimo Furlan, Centre Culturel Suisse, Paris, France
Après la fin, le congrès, Centre Culturel Suisse, Paris, France ; Nuit Blanche, Musée Nissim de Camondo, Paris, France
La Bonne Aventure – Furlan & Fiat lisent l’avenir du spectacle vivant dans le Tarot de Marseille, Festival Montevideo, Marseille, France ; Festival Les Inaccoutumés – Ménagerie de Verre, Paris, France
10x The Eternal, Munich, Allemagne

2014

Un jour, Théâtre de la Cité internationale, Paris, France et Théâtre de Vidy, Lausanne, Suisse
Listen to the Brass Night, Festival des Arts Vivants (FAR), Nyon, Suisse
Gym Club, Contemporary Performances Festival, Drodesera, Italie et Festival de la Cité, Lausanne, Suisse
Portrait de ¾, commissaire : Alain Bublex, Galerie GP & N Vallois, Paris, France

2013

STADIUM, arc en rêve, Bordeaux, France
Giacomo, Théâtre de l'Arsenic, Lausanne ; La Bâtie, Festival de Genève, Suisse ; Les Grands Théâtres du Luxembourg, Luxembourg
Gym Club, performance, Steirischer Herbst Festival, Graz, Autriche
10xThe Eternal, Théâtre du Loup, Festival Danse Habile, Genève ; Gessnerallee, Festival Okkupation, Zurich, Suisse ; Roxy, Festival Wildwuchs | Bâle, Suisse
Superamas – Technique & Sentiment, CAN, Neuchâtel, Suisse

2012

1973, Théâtre du Jorat, Mézières, Suisse
Fortuna, Théâtre de la cité internationale, Paris, France
You can speak. You are an animal, Théâtre de la cité internationale, Paris, France
Une double histoire de héros, CAN (Centre d’art Neufchâtel) ; Théâtre du Passage, Neufchâtel, France
Mémoires vives, Chapelle vidéo #2 au musée d’art et d’histoire de Saint-Denis, Saint-Denis, France

2011

Festival Hors Pistes, Centre Pompidou, Paris (22/01 – 06/02)

2010

Une forme pour toute action, Printemps de Septembre, commissaire : Eric Mangion, Toulouse, France*
It’s all forgotten, Théâtre de la Cité Internationale, Paris, France
Printemps de Septembre, Toulouse, France*
1973, Festival d’Avignon, France
1973, Théâtre de la Cité Internationale, Paris, France

2009

Live me / Love me, scène nationale du Merlan, Marseille, France
Make noise, be a girl, scène nationale du Merlan, Marseille, France
Sono qui per l'amore, International Summerfestival Hamburg 2009, Kampnagel Hamburg, Allemagne
22. Juni 1974, 21 Uhr 03, International Summerfestival Hamburg 2009, Kampnagel Hamburg, Allemagne
You can speak, you are an animal, La Bâtie – Festival de Genève, Suisse
Sono qui per l'amore, Hippodrome, scène nationale, Douai, France

2008

(love story) Superman, Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Lausanne, Suisse
Sono qui per l’amore, Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Lausanne, Suisse
Das Wunder von Cordoba, Wiener Festwochen Festival, Vienne, Autriche
(love story) Superman, Parc de la Vilette, Paris, France
22. Juni 1974, 21 Uhr 03, Theatrer der Welt Festival, Hall, Allemagne

2007

Exotic Dreams in Swiss + Sexy, OONA Project, Theaterhaus Gessnerallee, Zürich, Suisse
Boniek!, performance, Stade Dziesieciolecia, Varsovie, Pologne (30/09)
Numéro 10, performance, Le Merlan scène nationale, Stade Vélodrome, Marseille, France (18/11)
Une Question de génération, Musée d’art contemporain, Lyon, France
Accélérations, Kunstart, Neuchâtel, Suisse *
Les filles et les garçons, Théâtre de l'Arsenic, Lausanne, Suisse

2006

Superman, FIAC, Galeries Nationales du Grand Palais, Paris, France
Numéro 10, Parc des Princes, Paris, France
Superman, Paris – Quartier d'été, Paris, France
4.21, 2ème édition, Le Musée du Point de Vue, Boissières, France
You’ll never walk alone, O.K Centrum für Gegenwartskunst, Linz, Autriche
Geld Schiesst keine Tore!, Opelvillen, Rüsselsheim, Allemagne
Rendez-vous 06, Off Loop / Loop 06, Barcelone, Espagne
Mémoire et oubli, Villa Bernasconi, Lancy, Suisse
Palo Alto, Arsenic, Lausanne, Suisse

2005

Helden Heute / Héros à jamais, Centre PasquArt, Bienne, Suisse*
Numero 23, Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris, France
Chère Anecdote, Centre Georges Pompidou, Paris, France
Moving on up, Centre Culturel Suisse, Paris, France
Rundlederwelten, Gropius Bau, Berlin, Allemagne*
Unruhe bitte ! , Gessnerallee, Zürich, Suisse
(love story) Superman, Unidram Festival, Potsdam, Allemagne
Champs/Hors Champs, Parc de la Villette, Paris, France
Surveillances in Résidences Express, Pont-Croix, France
Furlan Numero 23, Stadio Dall’Ara, Bologne, Italie
Burlesques contemporains, Jeu de Paume, Paris, France
Hyper und Super, Rote Fabrik, Zürich, Suisse
(Love story) Superman, Arsenic, Lausanne, Suisse

2004

SVP Soirée Vidéo Performance, Forum d’Art contemporain, Sierre, Suisse
Father Circle Canyon, Fondation Claude Verdan, Lausanne, Suisse
What are you doing?, Festival Invideo, Milan, Italie
Me & Myself, Arsenic, Lausanne, Suisse
International Airport, Festival de la Bâtie, Genève, Suisse
Girls Change Places (Mountain Train), Festival FAR, Nyon, Suisse
Furlan Numero 23, I Teatri dello Sport, Milan, Italie
Gran Canyon Solitude, Unidram Festival Potsdam, Allemagne
Ambiances sport, Musée Géo-Charles, Echirolles, pièces vidéo sélectionnées par le Magasin, Centre National d'Art Contemporain, Grenoble, France

2003

Swiss Art Awards, Art Basel, Bâle, Suisse
Gran Canyon Solitude, Arsenic Lausanne, Suisse
Live me/love me 3, Ferme du Buisson, Paris, France
Live me/love me 2, Centre Culturel Suisse, Paris, France
Accrochages, Musée Cantonal des Beaux-Arts, Lausanne, Suisse

2002

Galerie ESF, Lausanne, Suisse
Furlan Numero 23, Arsenic, Festival Les Urbaines, Lausanne, Suisse

2001

Live me/love me, Arsenic, Festival Les Urbaines, Lausanne, Suisse

2000

Je rêve/ Je tombe Arsenic Festival Les Urbaines, Lausanne,Suisse
Galerie Aparté, Lausanne, Suisse

1999

Le corps évanoui, les images subites, Musée de l’Elysée, Lausanne, Suisse*

Prix et bourses

2001

Prix jeunes créateurs de la fondation Vaudoise pour la promotion de la Culture

1992

Bourse de la Fondation Irène Reymond

1988

Prix Edy Serex

Bibliographie

Livres et Catalogues

2012

Les héros de la pensée, Ed. CAN & Massimo Furlan / Numero23Prod

2010

Une forme pour toute action, cat. exp.Ed. Printemps de Septembre, Toulouse, pp.108-109 ; 141

2005

Helden heute/Héros à jamais, (textes) Dolores Denaro, Caroline Nicod, CentrePasquArt, éd. Clandestin, Biel Bienne, Suisse, pp.92-93 et 110-111 (ill.)
Rundlederwelten, Martin-Gropius-Bau, éd. Anstoss, Berlin

1999

Le corps évanoui, les images subites, sous la direction de Véronique Mauron et Claire de Ribaupierre, Hazan, Paris

1997

Les invisibles, Massimo Furlan, (textes) Jean Kaempfer et Véronique Mauron, Galerie Aparté, Lausanne

1996

Nicolas Bouvier, Comment va l'écriture ce matin ? cinq dessins de Massimo Furlan, Slatkine, Genève
Catalogue collectif, Galerie Aparté, Lausanne

1993

Massimo Furlan, (textes) Michel Layaz et Véronique Mauron, Catalogue collectif, Galerie Aparté, Lausanne

Articles de presse

2016

Gérald Cordonier, « Les joueurs de cartes de Vidy seront les stars d’un soir aux côtés de Massimo Furlan », 24h.ch, 3 juin
n.s., « La reine des danses, c’est le slow », rts.ch, le 03 juin

2015

Jean-Marc Huitorel, « Massimo Furlan, Numéro 23 », Art Press 2, n°37, mai, juin, juillet 2015, p. 55

2014

n.s., « Massimo Furlan (1965 / Federico Fellini (1920-1993) à Turin », Culturieuse, 14 janvier (ill.)
Bernard Blistène, « Jean-Yves Jouannais à l’assaut (de la pensée) », Art Press, n° 410, Mars, pp. 54-59 (ill.)

2013

Paul Ardenne, « Rencontre, colloque autour du spectacle ‘Giacomo’ de Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre », Le blog de Pierre Ardenne, 10 octobre (ill.)
Marie-Pierre Genecand, « Le circuit transfiguré de Massimo Furlan », le Temps, 6 septembre
Gilles Rof, « Italie – Brésil 3 à 2 », Télérama.com, 12 juillet (ill.)
Grégory Cimatti, « À fond la caisse ! », Lequotidien.lu, 3 mai (ill.)
Cécile Dalla Torre, « Furlan, l’éternel renouveau », Le Courrier, 14 mars (ill.)
Christophe Kihm, « Les héros de la pensée », Artpress, n°397, février, p. 79 (ill.)

2012

n.s., « MORGES – Massimo Furlan récompensé », LausanneCités.ch, 21 novembre
Laurent Carpentier, « vino veritas : 26 heures de philosophie dans les brumes de l’alcool », Le Monde, 23 octobre, p.23,
Gérard Lefort, « Massimo Furlan : débat jusqu’à la lie », Libération, 20-21 octobre, p.27
Julie Portier, « Un lieu à Saint-Denis pour familiariser le public à vidéo », Le Quotidien de l’Art, 18 février, p.5

2010

Sylvie Tanette, « 1973. Massimo Furlan », Le Phare, n°6, septembre-décembre, p. 34
Agnès Santi, « 1973 : Archives vivantes ! », La Terrasse Hors-série, juillet 2010, p.11
Cathy Blisson, « Circo Massimo», Mouvement, n°56, juillet – septembre, pp. 114-117
Philippe Noisette, « Eurovisionnaire – Massimo Furlan », Les Inrockuptibles, n°762, 7-13 juillet, p. 18
ns, « Massimo Furlan, 1973», Art 21, n°27, été 2010, p. 79
ns, « En attendant Avignon », Les Inrockuptibles, n°761, 30 juin – 6 juillet, p. 39

2008

Gérard Lefort, Libération, “Performance: Massimo Furlan”, 14 juin, p. 40
Katrin Gattinger, Parade 8 Rires et autres éclats, “le nez dans le guidon”, décembre, pp.122-133, (ill.)

2006

Bruno Lesprit, Le Monde, “Un drame du football rejoué”, 10 août
Inside, “Portfolio: Furlan 23”, n°12
Jean-Marc Huitorel, Art Press, “Douglas Gordon et Philippe Parreno : Zidane, un portrait du 21ème siècle”, n°326, septembre, p. 90
Philippe Noisette, Les Inrockuptibles, “Numéro 10. Performance de Massimo Furlan”, n°560, 22-28 août
S. Le Duigou, L'Equipe Magazine, Supplément, “Platimime”, 12 août
Les Inrockuptibles, “France-Allemagne 82 rejoué!”, n°553, 4-10 juillet, p. 14
4.21, Artelinea, Journal du Musée du Point de Vue, “International airport: Massimo Furlan”, 23 juin
Nathaniel Herzberg, Le Monde, “Je teste toujours mes idées en français”, 27 avril
Ghania Adamo, [http://www.tsr.ch/ www.tsr.ch],“Massimo Furlan, dompteur de rêves”, 25 avril
Anne-Sylvie Sprenger, 24 Heures, “Entre la Vierge et Joe Dassin”, 22 avril
Samuel Schellenberg, Le Courrier, “Massimo Furlan: Latin Performer”, 22 avril
Corrine Jaquiéry, 24 Heures week-end, “Massimo Furlan: de Radiohead à Palo Alto”, 20 avril
A.D.F., Le Temps Sortir, “Performance: Palo alto”, 20 avril
Miruna Coca-Cozma, Hebdo, “Massimo Furlan: Superman Radical”, 13 avril
M.T.H., Le Régional, “Mémoire, souvenirs et images envahissent l’«Arsenic»”, 13 avril

2005

Christophe Kihm, Art Press, “Massimo Furlan”, n°317, novembre
Ivan Carozzi, Il Manifesto, “Quel sogno infantile del Bernabeu”, 12 août
SvelaBologna, “Carnet Estate”, juillet-août
Zero51, “Furlan/Numero Ventitre”, juillet
Massimo Marino, L’Unità, “Italia-Germania: 3-1! Diretta dal teatro del calcio”, 24 juillet
News, “Le vie calico sono davvero infinite”, 21 juillet
Panorama, “Un azzurro che fa per 11”, 21 juillet
Internazionale, “Solo contro tutti”, 21 juillet
Maria Grandori, La Gazzetta dello sport, “La finale solitaria di Furlan”, 21 juillet
La Stampa, “Bologna”, 20 juillet
Fernando Pellerano, La Repubblica, “Furlan in Campo al dall’ara senza palla né calciatori gioca la finale del mundial ‘82”, 20 juillet
C.A., L’Unità, “La Performance”, 20 juillet
City Bologna, “Furlan rigioca da solo il Mundial ‘82”, 20 juillet
Federica Mingarelli, Il domani di Bologna, “Un uomo solo in campo: È la partita di Furlan”, 20 juillet
Il Resto del Carlino, “Nel bel mezzo dello stadio con la maglia numero 23 contro la mitica Germania”, 20 juillet
Elena Nieddu, Avvenire, “Io, solo in campo, eroe di Italia-Germania”, 20 juillet
Gianpaolo Palazzo, Il Giornale, “ Mimo rigioca la finale mundial” “, 20 juillet
Gioia, “È qui la festa? Bologna”, 18 juillet
Leggo, “Il mondiale dell'82? Massimo Furlan lo rigioca da solo allo stadio Dall'Ara”, 18 juillet
C.A., L'Unità, “Italia-Germania revive mercoledi con un solo attore piu Pizzul”, 16 juillet
Marco Tardelli, La Repubblica, “Il Mundial spagnolo rivive Dall'Ara”, 16 juillet
Paola Gabrielli, Il Resto del Carlino, “I mondiali in uno show”, 14 juillet
Sabrina Camonchia, Il Domani di Bologna, “Bè, ma che bella estate”, 17 juin
Brunella Torresin, La Repubblica, “Il cartellone del comune per due mesi”, 17 juin
Luciana Cavini, Il Resto del Carlino, “Il ruggito della pecora”, 17 juin
Numero 23 Prod, “Una discussione tra Thierry Spicher e Massimo Furlan”, 11 mai
Nicolas Julliard, Le Temps, “En Superman, Massimo Furlan démonte le modèle impossible du mâle contemporain”, 15 avril
Marie-Pierre Genecand, Le Courrier, “L’absence des mots, l’impact des tableaux”, 14 avril
A.D.F., Le Temps Sortir, “(Love Story) Superman”, 14 avril
Michel Caspary, 24 Heures, “A quoi rêvent les garçons face aux filles?”, 9 avril
A.D.F., Le Temps Sortir, “Massimo Furlan retrouve les ailes de son enfance”, 7 avril
M.P., Fémina, “Bas les Masques”, 3 avril

2004

Valerio Millefoglie, Linus, “Massimo Furlan. Calciatore, Cantante, Aeroplano”, août
Corrine Jaquiéry, Weekend, “Massimo Furlan, le travelling infini”, août
Pierre Lepori, Foglio Volante, “Massimo Furlan, Girls change places (mountain train), 16 août
Mathieu Lietchti, Tribune de Genève, “Les gares du Pays de Vaud voient passer les filles”, n°189-33, 14-15 août
Michel Caspary, 24 Heures, “Dans la nuit, dans un train à la poursuite de ses rêves”, 14-15 août
Anna Wälti, La Côte, “Massimo Furlan relie le réel au rêve par un fil magique et invisible”, 13 août

2004

Catherine Prelaz, Migros Magazine 33, “Le rêve d'Icare”, 10 août
Sara Chiappori, La Repubblica, “Un solo giocatore contro la Germania e l'Italia conquista il mondiale”, 29 juillet
Livia Grossi, Corriere della sera, “Furlan solo in campo con 22 calciatore-fantasma”, 29 juillet
La Gazzetta dello Sport, “Con “Furlan/Numero 23” si rigioca a Spagna '82”, 29 juillet
City, “Italia mundial: Spagna '82, un assolo”, 29 juillet
Il Giorno, “Ritorna la finale Mundial. In campo solo un attore”, 29 juillet
Enrica Speroni, La Gazzetta dello Sport, “Da solo nella finale Mundial”, 9 juillet

2003

Mireille Descombes, L'Hebdo, “Le Fringant retour d'une vielle dame”, 28 août
Béatrice Schaad, L'Hebdo, “Massimo Furlan, metteur en scène de nos rêves d'enfant
et de grandeur”, 8 mai
Alexandre Demidoff, Le Temps, “Des fantômes à la Pontaise”, 3 mai
J.-L, Le Monde, “Le week-end des arts buissonniers”, 27 mars

2000

Françoise Jaunin, 24 Heures, “Tous aux abris, les artistes!”, 1er décembre

33 & 36, rue de Seine
75006 Paris – FR
T.+33(0)1 46 34 61 07
F.+33(0)1 43 25 18 80
www.galerie-vallois.com
48.856079 2.3367323